Franck Michael


Franck MichaelC’est dans la commune de Bedonia, que vient au monde en mai 1953 l’enfant unique des Gabelli : Franco. Les temps sont durs et le travail incertain. L’espoir a la couleur du nord de l’Europe : la Belgique offre à l’Italie 1 tonne de charbon pour chaque homme qui vient souffrir dans entrailles de la terre. C’est ainsi que la famille s’expatrie à Liège. Dans la bourgade de Seraing, Frank joue aux jeux de billes et de ballon mais surtout exerce ses doigts sur le piano à bretelle une heure et demie par jour. Plus tard il pratiquera la guitare.

Son adolescence se partage entre les vacances d’été en Italie auprès des cousins et les fins de semaine à Seraing où le jeune accordéoniste des mariages et baptêmes s’exerce au métier de crooner. Cela lui permet de maigres gains qu’il remet fièrement à sa mère. Avec sa voix de velours il chante les refrains à la mode, des mélodies italiennes mais aussi le répertoire d’Elvis. Lorsque le soir il rendre de la mine, il joue de la guitare et invente des mélodies. Il participe à des radio-crochets où il rafle plusieurs fois le premier prix !

Un petit producteur lui permet d’enregistrer deux titres. Son premier 45 tours est pressé à 300 exemplaires et on l’entend sur les ondes de Radio Liège. Après la naissance de sa fille Sandra, il décide d’envoyer une cassette avec 3 chansons aux maisons de disques. RCA l’invite à enregistrer et c’est l’occasion de changer de nom En ce mois d’octobre 74 Je ne peux vivre sans toi court sur les ondes. Pour sa première télé, il sera entouré de Julio Iglesias et Claude François : tout Seraing est devant son poste. Le succès est tel qu’on lui réclame un album. Tout doucement, sans faire de bruit, à l’écart des circuits traditionnels qu’emprunte la plupart, il conquiert son auditoire « sur le terrain », en multipliant les galas.Le succès de Frank grandit jusqu’en Italie où il vivra durant 3 ans. Ses chansons cohabitent avec les succès de Toto Cottugno et Bobby Solo. Sa célébrité lui permettra d’être la vedette d’un roman-photo.

Après avoir conquis le Québec, ce n’est que réellement en 95 qu’il connaîtra un immense succès en France : son album s’arrachera à plus d’un million d’exemplaires. Il enchaînera le Casino de Paris,l’Olympia, le Palais des Sports et tous les Zénith de France. Chaque année désormais un nouvel album sortira et sera plébiscité par le public.

Source : Nous Deux Collector

Laisser un commentaire